Centre Culturel Maurice Gueye

Le Centre Culturel Maurice Gueye de la Fondation Sococim Industries participe au développement socio-culturel et sportif du Sénégal. Il s’investit au quotidien en appui à l’éducation des enfants et des jeunes, à la professionnalisation des acteurs socio-culturels, à la promotion des artistes du département, à la sensibilisation sur les questions liées à l’environnement et au patrimoine, ainsi qu’à la promotion du volleyball.
Sa participation aux trois dernières éditions de la Biennale de Dakar était particulièrement centrée sur des sujets liés au patrimoine culturel. Situé au cœur de Rufisque, le centre offre une large bibliothèque, une salle polyvalente pour les ateliers, conférences, expositions, un cyber-espace et un terrain multisports et multi-spectacles.

Rue André Lebon x Bd Maurice Gueye, Rufisque.
Contact : Hamady Baro Diouf
Tél. : +221 33 836 2733
E-mail : ccmg.sococim@gmail.com
Facebook : Centre Culturel Maurice Gueye de la Fondation Sococim
www.fondation-sococim.com


2020

Libres

Fatou Mandoye Mbengue, Séverine Costes, Maimouna Ndoye, Marie Dione, Balla Niang

Œuvres en bois d’acacia, tamarin, fer... peintures de bains sacrés, toiles de signes, relation homme / nature, condition fragile de l’Homme... Entre design et peintures, matériaux et discours, les artistes de cette exposition nous dévoilent leurs nouvelles créations forgées dans une grande capacité de résilience et un immense désir de liberté.

Vernissage : le dimanche 6 décembre à 17h.
Exposition du 6 au 31 décembre 2020.
Horaires : ouvert tous les jours de 9h 30 à 18h.


2019

Les allumettes nous parlent

Marcel Xavier Venn

Marcel Xavier Venn est un artiste plasticien autodidacte. Assureur à la retraite, il a toujours cherché à s’exprimer à travers différentes techniques comme le dessin, l’aquarelle, l’Encre de Chine... jusqu’à ce qu’il se découvre une passion artistique pour les allumettes qu’il façonne pour créer des œuvres d’art. Cette première exposition individuelle à Rufisque, sa ville natale, invite le public à découvrir ses œuvres qui s’inspirent du quotidien et abordent des thèmes comme la famille et l’éducation.


2018

Nulangee Design : nouvelles créations

Balla Niang

Autodidacte et membre du Design Network Africa, Balla Niang a participé récemment à la foire d’art contemporain et de design AKAA (Also Known As Africa), à la Biennale Internationale des Métiers d’Art et Créations « Révélations »
au Grand Palais à Paris, à la Biennale Intérieure de Coursai en Belgique et à l’Africa by Design à Accra au Ghana.

Pour sa première exposition individuelle dans sa ville natale, Balla Niang nous fait découvrir la nouvelle collection du label Nulangee Design composée d’œuvres inédites ou pas encore exposées au Sénégal qui mettent en valeur les matériaux locaux et le savoir-faire traditionnel.


2017

Hommage à Babacar Mbodj Niang / Liens et Transmission

Babacar Mbodj Niang, Balla Niang, Ibrahima Cissé, Abdoulaye Ndoye, Moussa Niang

Sculpteur designer autodidacte, Babacar Mbodj Niang a, pendant une vingtaine d’années, façonné le bois en l’associant à des matériaux de récupération pour créer des merveilles sculpturales, originales et élégantes. Il a participé au Salon du Design de la Biennale Dak’Art 2006. Il était membre du Design Network Africa. Ses œuvres sont exposées partout dans le monde. Sa dernière exposition a eu lieu à la galerie R&Compagny à New York l’année de son décès, en 2015.

Connu et reconnu pour son talent, Babacar Niang a apporté un souffle nouveau au design en s’inspirant de l’artisanat local. Cette exposition lui rend hommage à travers ses œuvres et celles de Balla Niang, formé à Nulangee Design, l’école crée en 2002 par Babacar Mbodji Niang. Cette exposition met aussi en lumière les œuvres des artistes: Ibrahima Cissé, Abdoulaye Ndoye et Moussa Niang. Ces artistes peintres autodidactes se penchent sur les liens sociaux et la transmission des savoirs.


2016

Les Petits Reporteurs du Marathon

Les enfants de Rufisque

L’atelier de photographie pour les enfants a été organisé lors du Marathon Eiffage de l’Autoroute en février 2016, sous la coordination du photographe Bastien Defives et de Trias Culture. Une trentaine d’enfants des communes de Keur Massar et Rufisque, encadrés par des professionnels, ont été équipés d’enregistreurs et d’appareils photos jetables. Rentrés dans la peau de reporteurs, ils ont réalisé avec un nouveau regard des témoignages de cet événement sportif et festif qui a eu lieu aux abords de leurs communes. Les résultats de ces reportages sont présentés au public lors de cette exposition de restitution qui se tient à l’occasion du Partcours. Le projet est réalisé avec l’appui de la Fondation Sococim.