Villa des Arts

La Villa des Arts est un espace d’exposition et d’expansion d’art contemporain. Elle est surtout aménagée pour être capable d’accueillir et tenir des formats d’exposition qui seront agrémentés au besoin ou à l’occasion, de musique acoustique en live, de poésie, ou même de chorégraphie épurée. Dans son antre, il y est également prévu l’organisation de débats, d’échanges périodiquement en collaboration avec une télévision sur des thèmes qui sous- tendent la culture. La Villa des Arts, dans ses petits jardins privés aussi, est tout autant un laboratoire d’initiation, de création d’expressions artistiques pour tout le monde, enfants et adultes, femmes et hommes. La modernité du lieu, sa surface, la beauté de ses volumes – se prêtant admirablement à la contemplation, en font l’abri des riches et multiples expressions culturelles du Sénégal et d’ailleurs.

Hann Maristes Fort B, Passage Déguène Chimère Villa n°11
Contact : +221 77 552 19 80
+221 77 637 53 53
diallo.idrissa3@gmail.com


2021

L’autre défi

El Hadji Samba Diedhiou, Yaay Hawa Fall, Daouda Ndiaye, Ousmane Ndiaye Dago, Cora Portais Ndiaye, Khéraba Traoré
Commissaire d’exposition : Idrissa Diallo

Six artistes sont invités autour d’un « autre défi » à travers une interrogation sur l’environnement. Ainsi les dégradations et autres actions néfastes que subissent notre planète sont souvent source de pollution avec des conséquences fâcheuses pour les générations actuelles et futures. Aussi se pose la question des actions et stratégies à mettre en place afin de protéger et préserver notre planète qui subit en tout temps des dégradations importantes irréparables. Cette exposition sur l’environnement est une occasion pour les artistes de s’exprimer sur les causes et conséquences de la dégradation de l’environnement et pour certains de proposer des actions et des mesures aptes à protéger notre chez nous. C’est donc à une rencontre de partage émotionnel, de « prise de conscience », que nous invitent les artistes : avec du grattage sur papier photo voilé de Daouda Ndiaye, une vidéo de Khéraba Traoré, sans oublier les clichés de Dago, Yaay Hawa Fall, El Hadji Samba Diedhiou et Cora Portais Ndiaye – dont le travail célèbre un autre défi : les dix ans du Partcours.

Vernissage : le mardi 7 décembre à 19h.
Exposition du mardi 7 au mercredi 22 décembre 2021.
Horaires : ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h.
Les dimanches sur rendez-vous.


2020

Biti ak Bir / Extérieur - Intérieur

Laye Kâ, Gareth Nyandoro, Tim Breukers

Les artistes Laye Kâ (Sénégal), Gareth Nyandoro (Zimbabwe) et Tim Breukers (Pays-Bas) sont invités par Welcome Stranger, une organisation artistique basée à Amsterdam (Pays-Bas), en collaboration avec l’artiste photographe Ousmane Ndiaye Dago, pour exposer sur le thème de l’extérieur/intérieur à la Villa des Arts de Dakar. Leurs créations montrent des réflexions particulières sur les relations entre identité et environnement, les expériences de la tradition et de la culture, la formation d’une identité fondée sur les racines culturelles, en interaction avec le Dr. Babacar Mbaye Diop, critique d’art. Les théories postcoloniales supposent que dans la subjectivation et la formation de l’identité, les anciennes oppositions entre intérieur et extérieur sont moins importantes. Ces artistes travaillent de manière expérimentale avec la matière pour se connecter facilement aux idées des autres et surmonter de vieilles contradictions. Welcome Stranger organise des événements où le lieu, une maison en ville, est le point de départ. Avec cela, il implique une interaction entre la salle privée et l’espace public, l’ouverture et l’intimité.

Welcome Stranger : Hester Elzerman et Marianne Van der Zwaag
Commissaires : Idrissa Diallo et Babacar Mbaye Diop.
Scénographie : Idrissa Diallo

Vernissage le mardi 8 décembre à 19h.
Exposition du 8 décembre 2020 au 8 janvier 2021.
Horaires : ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h, les dimanches sur r.d.v.


2019

Flux Migratoire

Abdoulaye Armin Kane, Ousmane Ndiaye Dago, Daouda Ndiaye, Thierry Leite, Henri Sagna, Moustapha Seck, Betty Weber.

Ils font leur parcours... Ils veulent partir, fuir cette situation politique économique, sortir la tête de l’eau de ce gouffre économique fébrile, s’envoler loin de cet espace environnemental chaotique de leur continent, de leur pays, de leur région. Ils n’ont plus de domicile fixe, ils n’ont plus qu’une destination figée, celle de l’ailleurs. Et voilà que beaucoup font face à la porte de l’illusion.

La vérité apparue au grand jour est terriblement aveuglante. Ils sont laissés à eux- mêmes et, dans leur imaginaire, ils reconstituent leur vie d’hier pour reformuler, comme sur un tableau d’espoir, leur A-venir. C’est dans ce thème que des artistes, de tout bord, ont capté le refrain pour établir leur Partcours... Le Partcours participe à favoriser autour des personnes « sans destination » à une réflexion à travers la peinture, les installations, la sculpture, la vidéo et la photographie. Pour sa deuxième participation à ce projet, la Villa des Arts essaye de pénétrer cet univers avec la participation des artistes Armin Kane, Ousmane Ndiaye Dago, Daouda Ndiaye, Thierry Leite, Henri Sagna, Moustapha Seck et Betty Weber.


2018

Réverbérations de pellicules

Ousmane Ndiaye Dago, Mamadou Gomis,
Cora Portais Ndiaye, Hélène Caux, Laye Pro,
Matar Ndour, David Palacin (Espagne),
Ly Lagazelle (Côte d’Ivoire, Laure Gilquin (France),
Lebon Chanchard Ziavoula (Congo Brazaville)

La Villa des Arts a ouvert ses portes en début 2018 et depuis, compte participer au rayonnement de la culture en général et de l’art en particulier d’ici et d’ailleurs. Alors, c’est tout naturellement que son espace fait partie de ce grand rendez-vous, ce Partcours bivouaquant sa 7ème édition cette année. Ainsi, avec la complicité des artistes photographes venus d’horizons divers, la Villa des Arts sera les réverbérations de pellicules des multiples regards sur la ville.