Galerie Atiss Dakar

Fondée par Aïssa Dione, la Galerie Atiss Dakar ouvre ses portes en 1996 lors de la Biennale de Dakar. Depuis cette époque, la galerie n’a cessé de promouvoir les artistes du Sénégal mais également un grand nombre d’artistes d’Afrique et d’ailleurs. La galerie participe à toutes les Biennales Dak’Art depuis son ouverture, effectue de nombreuses collaborations avec des commissaires du continent et assure des participations à des foires reconnues comme Art Paris Art Fair,1-54 (Londres et New-York), Art Dubaï.

Founded by Aïssa Dione, the Atiss Dakar Gallery opened in 1996 during the Dakar Biennale. Since then, the gallery has continued to promote artists from Senegal as well as a large number of artists from Africa and abroad. The gallery has participated in all of the Dak’Art Biennials since its opening, has carried out numerous collaborations with curators from the African continent, and participates in well-known art fairs such as Art Paris Art Fair, 1-54 (London and New York), and Art Dubai.

Galerie Atiss Dakar
Rue 23, Medina x Boulevard Martin Luther King (Corniche Ouest)

Contact : +221 33 824 80 48
galerieatissdakar.com
[email protected]


2023

Surréalisme dans les grands lacs

Commissaire d’exposition : Nelson Niyakire
Co-commissaire : Aïssa Dione

L’exposition : « Surréalisme dans les grands lacs » nous invite à découvrir une scène artistique diversifiée et méconnue des régions des grands lacs d’Afrique.
Un voyage onirique à travers les croyances d’antan qui s’entrechoquent avec les nouveaux mythes du monde moderne. (Nelson Niyakire)

Surrealism in the Great Lakes invites us to discover a diverse and little-known arts scene from the Great Lakes regions of Africa.
It is a dreamlike journey through the beliefs of yesteryear which collide with the new myths of the modern world. (Nelson Niyakire)

Vernissage le samedi 9 décembre à 18h.
Exposition du 9 décembre 2023 au 9 mars 2024.
Horaires : ouvert du mardi au vendredi de 10h à 18h, le samedi de 11h à 18h.


2022

ROOFOO (Mélange intime) Art and textiles stories

Exposition collective (Invité spécial : Aboubakar Fofana),
Fatim Soumaré, Damien Ajavon, Aissa Dione

Le mélange intime des fils, des fibres, peut être considéré comme une métaphore du tissage, qui crée une matière fluide et soudée, inséparable des matériaux intrinsèquement liés. L’absorption de la couleur dans l’étoffe rend compte également de l’intimité qui les lie. L’Art textile et ses innombrables cheminements met en évidence la multitude des accords possibles entre matières et techniques.

The intimate blend of strings, of fibers, expresses a metaphor for weaving, creating fluid and united matter, inseparable from intrinsically connected materials. The cloth’s absorption of color conveys the intimacy that links these materials. Textile art and its countless pathways bring out the many possible affinities between materials and techniques.

RWANDA (Fibres)

En collaboration avec RWANDA ARTS INITIATIVE.
Artistes : Cedric Mizero, Tambwe Amini (Tchaka), Izabiriza Moise

À travers fibres et matériaux traditionnels, trois artistes rwandais revisitent les mythes et les croyances de la société contemporaine.

Three Rwandan artists revisit the myths and beliefs of contemporary societies through traditional fibers and materials.


2021

Jerry Doe Orlando et Blaise Patrix

Chab Touré dédicacera « le livre d’Elias », son roman (Prix de l’Union Européenne de la rentrée littéraire du Mali 2021).


2020

Résonances

Elolo Bosoka (Ghana), Serigne Mbaye Camara (Sénégal)

Pour cette édition 2020, la Galerie Atiss Dakar présentera dans son emblématique espace de Mermoz une sélection d’œuvres de ses artistes. Dans son espace de la Medina, l’exposition Résonances réunira les travaux du jeune artiste en résidence Elolo Bosoka et de l’artiste Serigne Mbaye Camara. À cette occasion se tiendra un court panel de projections-discussions intitulé Arte Povera : Résonances ? qui rassemblera notamment documents et archives en lien avec la Biennale de Dakar 2002, et durant lequel les artistes exposés nous parleront de leurs pratiques artistiques respectives. (En Français et Anglais).


2019

Tête Azankpo (Togo), Ngimbi Luve (RDC), Ousmane Niang (Sénégal), Moussa Traoré (Mali)


2018

Ngimbi Luve (Congo) Ousmane Niang (Sénégal) Oumar Ball (Mauritanie) Antoine Tempé (France/Usa)


2017

Serigne Ibrahima Dieye, Hyacinthe Ouattara, Aliou Diack

Cette exposition explore une nouvelle relation avec de jeunes artistes dont un burkinabé, Hyacinthe Ouattara installé à Paris et Serigne Ibrahima Dieye. Elle assure également la continuité des relations avec un artiste de la Galerie : Aliou Diack.


2016

Aliou Diack, Oumar Ball, Arébenor Bassene, Mbaye Babacar Diouf


2015

Tatchéda, Antoine Tempé, Aliou Diack, Camara Guèye


2014

MAD présente « Figuration en 3x3 »

Badou, Joanna Choumali, Camara Guéye, Pascal Konan, Salifou Lindou, Joël Mpah Dooh, Claudie Poinsard, Hervé Yamguen, Serigne Mbaye Camara

Aïssa Dione, Illa Donwahi et Maréme Samb Malong lancent MAD, une plateforme artistique. L’idée : développer un marché sud/sud autour d’une vision partagée, en offrant le maximum d’ouvertures aux artistes, en s’enrichissant de leurs coups de cœur mutuels, en réalisant des publications conjointes. MAD : une galerie d’art contemporain à Douala (MAM), un lieu artistique à Dakar (Atiss, à la fois galerie, espace design mobilier et textile), une Fondation d’art contemporain à Abidjan (Fondation DonwahiI), trois structures qui seront bientôt rejointes par une structure muséale à Lomé au Togo et un complexe culturel et artistique implanté en zone anglophone (Alara Gallery Lagos Nigéria). Collaborations passées : Biennales Dak’art 1998, 1999, 2000 et 2002, Expositions en 2004, 2006, 2014.


2013

Dolo - Mali, dessins
Sidy Diallo - Sénégal, peintures
Harandane Dicko - Mali, photographies
Ibrahima Thiam - Sénégal, photographies
en collaboration avec la Galerie « Carpe diem » Ségou, Mali